Besoin de réconfort ?

Après la vogue des décryptages, désormais bien installés dans la presse, la tendance est aux bonnes nouvelles et à la positivité.

« Non, le positif n’est pas forcément cantonné aux chats qui font du skateboard », explique Le Monde« Le journalisme constructif veut prendre le contre-pied de l’opposition entre le divertissement pur et une information ‘sérieuse’ forcément négative, en montrant qu’il est possible de proposer un journalisme positif sans appauvrir l’information. »

Comme souvent, les contenus com et marketing peuvent s’inspirer des tendances journalistiques. Voici un petit tour d’horizon non exhaustif du journalisme constructif / journalisme d’impact / journalisme de solutions.

Les grands médias s’y sont mis

Alors on change (AOC), une émission diffusée sur TV5 Monde

La bonne nouvelle, une rubrique du Courrier international

Le Fil Good, « une sélection par la rédaction du Monde de nouvelles réconfortantes »

The Upside (The Guardian), « Journalism that seeks out answers, solutions, movements and initiatives to address the biggest problems besetting the world »

De petits nouveaux ont vu le jour

Bulletin, « L’optimisme dans la poche »

Bonnes nouvelles du jour, « De mauvaises nouvelles peuvent en cacher une bonne »

Le média positif, « Chaque jour, une bonne nouvelle pour la planète »

Néo, « le média qui nous rapproche », positif et de proximité

L’Optimisme, « Mettre en avant l’optimisme et les belles actions ! »

Avec parfois un angle plus serré

Meufer, « Le média positif, inclusif et féministe qui regroupe toute l’actualité du féminisme dans le monde »

Upworthy, du divertissement et des contenus « socially conscious » 

Les réflexions en cours

💡 Une constante : mettre en avant des solutions plutôt que des problèmes.

📰 Pour les grands médias, approche globale ou rubrique dédiée ? Cyril Frank pose la question dans cet article très complet.

💰 Pour les petits nouveaux, quel modèle économique stable ? Le pionnier, The Correspondent, vient de cesser sa publication.

Pour aller plus loin

Un livre : « Imaginer le monde de demain. Le rôle positif des médias »

Des interviews de la pionnière du genre, la journaliste Cathrine Gyldensted

Le mot de la fin

« Il fait beau, chez moi, il fait beau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :