Quelles banques d’images pour illustrer vos textes ?

Articles, livres blanc, pages web : quel que soit le format, vos contenus doivent combiner textes et images. Si vous ne pouvez pas vous appuyer sur une équipe créa, c’est à vous de trouver les illustrations.

Hors de questions d’aller razzier les pages Internet qui ont déjà fait ce travail et de copier des images que vous n’avez pas le droit d’utiliser. En attendant les solutions prometteuses de l’intelligence artificielle (comme DALL-E, l’outil d’OpenAI capable de générer une image à partir d’une phrase), voici quelques banques d’images libres de droits dans lesquelles vous pourrez aller piocher.

Les banques d’images libres de droits proposent des images fixes haute définition et parfois également des vidéos de qualité professionnelle. Certaines sont gratuites, d’autres payantes. L’avantage des sites gratuits est de ne nécessiter aucun budget. L’avantage des plateformes payantes est d’offrir plus d’options de qualité, sans mauvaise surprise juridique.

Quelques conseils

  • Prévoir du temps : la recherche iconographique peut s’avérer très chronophage !
  • Varier les banques d’images pour disposer d’un choix plus vaste et éviter de devenir répétitif (des méta-moteurs de recherche, comme LibreStock ou Visual Hunt, scannent des dizaines de 40 sites de photos libres de droits)
  • Garder en tête, sinon votre charte graphique, du moins les partis pris visuels de votre site ou point d’entrée (blog, PPT)
  • En plus des images descriptives, penser aux images métaphoriques, parfois plus efficaces
  • Les effets de filtre (par exemple avec Tillshift) ne sont pas interdits, mais doivent rester en cohérence avec le style de vos contenus
  • Pourquoi ne pas essayer une petite animation (par exemple avec Pixaloop) ?
  • Même si les photos sont gratuites et même si ce n’est pas toujours obligatoire, penser à créditer l’auteur.

Banques d’images gratuites

Photononstop est la première agence photographique française indépendante.

D’autres, comme Compfight (section « Creative commons »), Fotomelia ou Free Images, permettent aussi des recherches en français.

Parmi les mastodontes, Flickr offre un vaste choix sous l’onglet « Tous les Creative Commons ». Pixabay permet de rechercher des images par type (photos, illustrations), orientation (horizontal, vertical), catégorie, taille et couleurs dans plus de 1,7 million d’images et vidéos partagées. Unsplash est la banque d’images que j’utilise le plus souvent en raison de son vaste choix (plus de 100 000 photographes).

Canva propose la liste de ses 50 banques d’images gratuites et libres de droits, parmi lesquelles des sites nourris par des photographes individuels. Vous y trouverez peut-être votre âme sœur (iconographiquement parlant). D’autres sites sont spécialisés par couleur, par texture ou par thématique (images humoristiques, géographiques, anciennes ou d’archives, spatiales, de nourriture). De quoi se perdre (avec bonheur) pendant des heures…

Banques d’images payantes

Les offres payantes permettent de télécharger des images créatives, fichiers vectoriels, photos et vidéos en très haute résolution. Les principales sont Adobe Stock et Getty Images, qu’utilise par exemple la web designer Jade Ducalme pour ses clients. iStock (le site de Getty Images pour les professionnels), Pexels et Shutterstock font aussi partie des leaders. La plupart ont une offre premium et une offre plus abordable, voire gratuite (exemple : Adobe Stock Free Collection).

Getty Image homepage

Les autres banques d’images recommandées par Claire Rochas, consultante en design graphique et webdesign, sont 123RF, Bigstock, CreativeMarket, Depositphotos, Graphicstock, Dreamstime, Offset, Pond5, Thinkstock, Vidéoblocks. J’ajouterais Pic & Pick « la première banque d’image française et solidaire ».

Dans son tour complet des principales agences, Viuz signale les outils mis à disposition par les sites : « Shutterstock propose une gamme d’outils pour recadrer ou convertir les formats d’images. Adobe de son côté intègre sa banque d’image à son Creative Cloud pour proposer un environnement complet dédié à la création graphique, et met en avant sa démarche de curation de contenus pour faire émerger les photos et illustrations les plus originales ».

Nec plus ultra : vos propres photos

Je parie que de bons photographes se trouvent parmi vous. Pourquoi ne pas utiliser vos propres clichés ? Les deux seuls critères sur lesquels ne pas transiger sont la qualité des photos et leur cohérence par rapport à votre image de marque.

D’ailleurs, c’est l’approche adoptée par de grandes organisations, telles que Kearney. A l’occasion de son récent rebranding, le cabinet de conseil a expliqué pourquoi il n’utiliserait plus de banques d’images et privilégierait désormais des photos maison :

“Imagery is a powerful way to capture the personalities of our people and the work we do together. That’s why we made a commitment to never use stock photography, ever.

All of our images will be original pieces taken by someone at the firm. We’ll capture genuine snapshots, human stories and though provoking observations from every single employee who wants to participate.”

A vos appareils !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :